L’Afrique en tourisme à Londres…

A l’heure où la compétition bat son plein, et que la chine a enregistré sa 73e medaille (Post rédigé Mercredi 8 Aout à 2 am), force est de constater que nos nations africaines sont absentes des débats. En effet, le continent noir n’a pour le moment enregistré qu’un peu moins de 20 médailles -toutes les 54 nations et disciplines confondues- soit même pas la moitié de la récolte de la Russie par exemple. Alors soit, nous ne pouvons pas comparer nos pays à de grandes nations telles que la Chine ou les Etats Unis par exemple. Mais quand meme… J’estime que nous avons les qualités intrinsèques nécessaires pour faire mieux.

Investir équitablement dans tous les sports

Je vais être terre à terre mais il faut pas être grand clerc pour comprendre que nous souffrons d’un déficit de moyens dans nos fédérations. Notamment dans les disciplines les moins médiatisés telles que le velo, le tir à l’arc ou encore la lutte. Dans ces disciplines là principalement, il faudrait que les gouvernements coupent une partie des subventions allouées au football ou au basketball afin de donner une chance à tous les sportifs en vue des Olympiades de Rio en 2016. Les résultats en football sont tellement pathétiques lors des récentes compétitions internationales (JO, Mondial) que rien ne justifie la prédominance de ces subventions désormais. Et plutot que de financer des stages de regroupement dans des hôtels luxueux dans des pays occidentaux, une redistribution plus juste des cartes s’impose. Une fois cela dit, que faut il faire pour eviter une telle bérézina dans le futur?
Où sont passés les lutteurs Sénégalais et les chasseurs (accessoirement tireurs à l’arc) Kényans?

Je ne voudrais pas que l’argument du manque de moyen soit l’arbre qui cache la forêt. Car, je ne comprends pas que dans des sports comme la lutte (greco romaine ou libre) nous n’arrivions meme pas à décrocher une médaille de bronze. Pourtant dans des pays tels que le Niger, le Sénégal, pour ne citer qu’eux, nous avons d’immenses écuries, de grands champions. Il « suffit » d’adapter notre discipline traditionnelle aux règles internationales puis de regrouper les lutteurs en fonction de leur poids dans les multiples écuries du continent. Ce que je veux dire c’est que nous avons la matière première et qu’en réfléchissant un peu, nous pourrions présenter des candidats sérieux au Graal. D’ailleurs, je vous passe les éliminations grotesques dans les sports collectifs. Exceptions faites de la Tunisie en hand et du Sénégal en foot qui ont « mouillé le maillot ». On peut continuer ainsi dans plusieurs autres  sports où, dans un passé pas si lointain, nous régnions en maître. Je veux parler de l’athlétisme (3000 steeple, 1500m, 800m etc) où les africains trustaient parfois les 3 strapontins!! Ces disciplines étaient la chasse gardée des El Guerrouj, Selassie et autre Lagat chez les hommes. Or, dans ces JO de Londres 2012, j’ai été étonné de voir à quel point cette hégémonie se délite doucement mais sûrement. Est ce un manque d’envie? D’ambitions? D’organisations? De structures? Je reste perplexe.

Afrique du Sud, Kenya et Ethiopie: dignes représentants du continent!

 A défaut de briller pour nos performances, nous aurons au moins tenus notre rang en ce qui concerne la fraude et l’indiscipline. Je veux évidemment parler de l’algérien Makhloufi (par ailleurs médaillé d’or sur le 1500m ) qui avait été exclu après avoir simulé une blessure afin d’être éliminé du 800m. Puis, il y a les 7 athlètes camerounais qui nous ont couvert de honte en s’évaporant dans les rues de Londres en pleine compétition. Heureusement, il y a eu quelques coups d’éclat et certains m’ont particulièrement fait plaisir. Je pense ici à Muriel Ahouré qualifiée brillamment pour la finale du 200m dame; Au fleurettiste égyptien qui a décroché l’argent contre toute attente; Aux nageurs/nageuses sud africains qui ont été à la hauteur lors de la premiere semaine; mais aussi à Kemboi (que j’appelle affectueusement Kirikou) dont la joie après sa finale remportée était pleine de fraîcheur et magnifique à voir. C’est aussi et surtout ça les JO!

Pour terminer sur une note d’optimisme, disons qu’il reste encore quelques jours de compétition et que nous pouvons encore rêver atteindre un nombre total de médailles plus decent d’ici là. Allez, on y croit!🙂

Ps: Je vous ferai un topo sur une application qui permet de regrouper le maximum d’actualités en temps réel sur le continent. Pour en faire de même afin que l’on en reparle ensemble plus tard, vous pouvez d’ores et déjà télécharger AFRICA AT LARGE par ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :